Mutualisation des compétences et des équipements français
pour l’analyse génomique et la bio-informatique

Accueil > Domaines d’expertises > Traitement au Bisulfite de l’ADN

Traitement au Bisulfite de l’ADN

La méthylation de l’ADN est un phénomène impliqué dans de nombreuses maladies, dont les plus étudiées sont les cancers. Chez les mammifères, la méthylation est située sur les Cytosines suivies d’une Guanine (CpG), principalement sous forme 5-methylcytosine :

JPEG - 17.2 ko

Afin de transformer ce caractère épigénétique, difficile à quantifier, en variation génétique, plus facilement détectable, on utilise un traitement au bisulfite afin de convertir les Cytosines non méthylées en Uracile :
JPEG - 41.6 ko

La conversion par le bisulfite va donner deux brins distincts, non complémentaires.

Après amplification par PCR de l’un de ces brins, les Cytosines non méthylées vont être « remplacées » par des Thymines. Le pourcentage de cytosines restantes représentera alors le pourcentage de méthylation à une position donnée.

Le Centre National de Recherche en Génomique Humaine (CNRGH) du CEA à Evry ainsi que la plateforme de Toulouse, possèdent le savoir-faire nécessaire pour utiliser cette technique de façon optimale.


Toutes les versions de cet article : [English] [français]